Tchad : L’ONG Essor offre des kits pour développer des activités génératrices de revenus aux femmes à N’Djamena.

l’ONG Essor à organisé la cérémonie de la remise des kits aux bénéficiaires du « Projet autonomisation économique des femmes tchadiennes » ce mardi 21 septembre à Walia dans le 9éme arrondissement.

Des kits de production et divers outillages ont été remis aux femmes grace au projet « Projet autonomisation économique des femmes tchadiennes » piloté par l’ONG Essor et ses partenaires locaux APLFT, ASTBEF, UP et AKWADA

Le projet contribue à réduire la pauvreté au Tchad essentiellement dans le domaine agricoles, restauration, pâtisserie, couture, coiffure… Une dotation de matériel de production, d’agriculture, et autres outillages, les machines à coudre, ont été mis ce mardi 21 septembre à la disposition des bénéficiaires.

Ces bénéficiaires structurés en plusieurs filières (couture, coiffure, agriculture, perlerie, restauration, pâtisserie) ont reçu d’importants équipements pour développer leurs activités génératrices de revenus.

La responsable du bureau d’information et d’orientation sociale et professionnelle (Biosp) Gebbe Ndari rassure les bénéficiaires » vous ne serez pas abandonnées à vous seules ,nous vous assurons notre accompagnement pour que cet appui ne soit pas juste un plaisir d’une seule journée mais la source d’amélioration de vos conditions de vie , celle de vos familles  »

« Ce projet est une réponse à notre plan stratégique par rapport à l’emploi des jeunes et je pense qu’il est également une réponse concrète pour lutter contre chômage », s’est également réjoui Beounngar David Doudjim directeur de la Francophonie, correspondant national de l’OIF.

Hervé Pizeube Gabdoulbé le coordinateur pays de l’ONG Essor abondant dans le même sens, a invité les bénéficiaires à faire bon usage de leurs équipements : « je demande aux récipiendaires de tout mettre en œuvre pour que l’année prochaine, nous retrouvions des jeunes femmes épanouies, qui, dans leurs activités ont pu se prendre en charge et créer des emplois pour d’autres ».
Dans la foulée de la remise de kits aux bénéficiaires, les différents acteurs impliqués dans le projet ont profité de l’occasion pour dresser un premier bilan encourageant des réalisations et ont pris de bonnes résolutions pour atteindre avec succès tous les objectifs fixés.

« Maintenant je vais ouvrir mon atelier, prendre mon indépendance et recruter des apprentis », s’est exprimé avec joie, Remadji, avec une machine à coudre en main.

À côté d’elle, Francine , désormais professionnelle en coiffure Elle aussi exprime sa reconnaissance aux initiateurs du projet. « Grâce à ces kits je suis en mesure de subvenir à mes besoins. Avec mon salon coiffure me permettra d’être indépendante ».

« Le projet autonomisation économique des femmes tchadiennes »
faut-il préciser, est financé par l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF)
à travers le Fonds du projet « Francophonie avec elle »

Par Kenzo Brown

Commentaires Facebook